Se hisser à hauteur du réel : commentaire sur l’article précédent

Merci pour le courrier sur le blog.
C’est une approche courageuse, de ne pas aller dans le sens immédiat de la demande, de prendre le temps de trouver la réponse juste, éthique, celle que vous dictent votre cœur et expérience. Une réponse qui ne ment pas. Qui propose ce beau défi de tenter le pas au-delà, d’une autonomie accompagnée à distance. Cette distance imposée, dont vous nous proposez de nous hisser à la hauteur de la solitude qu’elle impose autant qu’elle offre. De prendre sur nous de faire ce travail que vous, enseignants, prenez habituellement sur vous : de vider nos corps des mots envahisseurs (que toi Nicole nous as appris à voir comme “nos histoires” ) et de leur rendre leurs mots de corps, de douceur, de gravité (terrestre), de sensualité, de silence. Ces mots propres à chacun.e. De retrouvailles. Prêts bientôt à redonner.
Véronique

Se hisser à hauteur du réel.